Collectif AESH 59-62

Pour nous informer et défendre les droits des aesh, avs

Archives mensuelles de “février, 2016”

Aesh : Ajoutez vos revendications !

CUI-CAE / AESH
Doléances : « Tout ce qui ne va pas, tout ce que nous voulons ! »

Dans la continuité de la journée du 15 octobre organisée par la FSU, le SNUipp-FSU s’engage dans une campagne aux côtés des personnels concernés.
Dans chaque département, les personnels en contrats précaires sont appelés à établir des « cahiers de doléances ». Déposés dans un premier temps aux DASEN et recteurs, ces cahiers rassemblés seront ensuite portés au ministère en juin.

Ajouter vos doléances : http://62.snuipp.fr/spip.php?article1333

Urgent pétition à imprimer !

Pétition du Snuipp 62 à imprimer, faire circuler dans vos écoles, collèges et lycées et à faire parvenir au Snuipp 62 !

Télécharger la pétition :
http://62.snuipp.fr/spip.php?article1276

Le nouveau diplôme fait débat

http://www.faire-face.fr/…/diplome-accompagner-eleves-hand…/

Un diplôme pour accompagner les élèves handicapés

«  »(…) Un diplôme ne répondant pas aux besoins de tous les élèves handicapés
« Il est effectivement important de professionnaliser les personnes accompagnant les élèves handicapés, note Bénédicte Kail, conseillère nationale de l’APF. Mais ce diplôme est seulement de niveau V, comme un CAP ou un BEP. Ses titulaires risquent donc de se heurter à certaines limites dans l’accompagnement au savoir des collégiens et des lycéens, voire même dès l’élémentaire pour certaines tâches. »

« L’un des grands enjeux pour l’Éducation nationale est de parvenir à ce que les jeunes en situation de handicap poursuivent leurs études aussi loin que possible, ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui, complète Sophie Cluzel, la présidente de la Fnaseph. Comment y parvenir avec des accompagnants ayant un diplôme d’un niveau inférieur au bac ? »

Peu de recrutements pour ces diplômés

Plus fondamentalement encore, le nombre de diplômés en fonction risque d’être très réduit. Aujourd’hui, sur les 76 000 auxiliaires de vie scolaire en exercice, seuls 28 000 (un tiers) ont le statut d’AESH, les 48 000 autres étant en contrats aidés. « Et seuls quelques dizaines d’AESH ont été embauchés cette année, souligne Sophie Cluzel. La plupart des autres recrutements se font sous contrats aidés, pour lesquels les seuls critères sont l’éligibilité à ce type de contrat. Rien n’indique que la tendance va s’inverser. » Autrement dit, l’État vient de créer un diplôme permettant d’accéder à des postes qu’il ne crée qu’en nombre insuffisant… »

Navigation des articles