Collectif AESH 59-62

Pour nous informer et défendre les droits des aesh, avs

Nos revendications

Récapitulatif des revendications: ( BROUILLON )

  1. Autour du métier:

1.1.statut

Que le CAE/CUIsoit un tremplin (éventuellement une période d’essai) préalable à la titularisation ou à l’embauche en cdi. Limiter l’emploi incessant en contrat cae/cui et obliger l’éducation nationale à nous reconnaître en tant qu’agent à part entière.

une titularisation et non un CDi au rabais

1.2.temps de travail

fin des  temps partiel subis.

Le besoin est tel qu’il serait possible de nommer en permanence les avs à temps plein au sein d’une même école.

1.3.Formation

une formation adaptée

1.4. Reconnaissance des compétences (acquises et à venir)

reconnaissance des compétences des personnels AESH,AVS,EVS indispensables à la scolarité des enfants en situation de handicap.

les AVS sont des moniteurs-éducateurs (meme référentiel de compétences) . Je suis diplômée moniteur-éducateur, et bosse comme AVS… à part le salaire, je fais les missions pour lesquelles j’ai été formé. En juin 2014 un décret est paru stipulant la formation de 60h minimum des demandeurs d’emploi voulant devenir avs.. (roxane M)

Salaire

un salaire décent qui permet de vivre dignement

 

Problèmes  administratifs

simplification des démarches administratives ( ex: retard de salaires, non attribution AVS malgré notification MDPH …)

 

Autour de la scolarisation des élèves handicapés

  • une solution de scolarisation de tous les enfants en situation de handicap

 

Version maman :

 

fixer un nombre d’heures de présence minimum auprès des enfants,

 

remplacement en cas d’absences,

 

réunir les heures de travail dans un seul établissement,

 

proposer une formation ou une remise à niveau selon les matières, (On n’est pas forcément « bon » dans toutes les matières, une remise à niveau ne fait pas de mal)

 

Accord MDPH à ne pas renouveler tous les ans,

 

un vrai lien avec les parents.

Le lien avec les parents , je veux dire par là une vraie communication. Dans le cas des troubles dys dialoguer avec les parents sur les outils qui conviennent avec nos enfants est indispensable…. Mais dans la réalité on ne voit pratiquement jamais les Avs de nos enfants.

ex: (Sam )Ma fille est suivie par une AVS depuis 2 ans, je la croise régulièrement au collège pour les conseils de classe, nous échangeons des infos par email ou je peux l’appeler et vis-versa si besoin. Ma fille étant le lien entre nous je trouve cela beaucoup plus logique

 

A préciser qu’il nous est fortement déconseillé, en tant qu’accompagnant  ( voire interdit ) de communiquer avec les parents, afin d’éviter une trop grande implication et des débordements éventuels. et ceci par les directeurs d’école.

%d blogueurs aiment cette page :